TOP
Visite de l'incontournable basilique Sainte-Marie de Cracovie

Basilique Sainte-Marie

Cracovie_BasiliqueSteMarie_Entete

Basilique Sainte-Marie

Incontournable d’un séjour à Cracovie, la basilique Sainte-Marie fait partie des monuments les plus visités mais aussi des plus photographiés de la ville. Situé sur un angle de la place centrale de Cracovie, la basilique Sainte-Marie est l’une des constructions les plus anciennes de la ville. Visiter la basilique Sainte-Marie sera donc une chose incontournable à faire lors de votre séjour à Cracovie.
Vous verrez que plusieurs légendes entourent cette basilique, sa construction mais aussi son célèbre sonneur de clairon.
De part son emplacement, la basilique se situe dans un quartier idéal pour loger durant votre séjour à Cracovie, à savoir la Vieille-Ville. Si vous souhaitez plus de renseignements sur les logements à Cracovie, faites un tour sur notre article dédié : Où dormir à Cracovie ?

La basilique Sainte-Marie : son histoire

Comme beaucoup d’église de nos jours, la basilique Sainte-Marie de Cracovie fût construite sur les ruines d’une ancienne église romane, détruite en 1220 lors d’invasions tatares.
C’est dans le courant du XIVe siècle que fût entreprise la construction de cette nouvelle église qui deviendra, au XXe siècle, basilique après la venue du pape Jean-Paul II, ancien archevêque de la ville.
La construction de la basilique reprend l’orientation d’origine de l’ancienne église romane, ce qui explique sa position par rapport à l’actuelle place centrale (place du marché) de Cracovie, Rynek.
Lors de votre visite de la basilique, vous pourrez remarquer tout de suite sa particularité : ses deux clochers asymétriques. En effet, construites au début du XVe siècle, les deux tours mesurent respectivement 81 et 69 mètres de hauteur.

Cracovie Basilique Tours

Il existe une légende, que nous évoquerons plus bas, qui donne une explication à la différence de taille de ces deux tours.
En attendant, nous allons maintenant voir comment organiser votre visite de la basilique Sainte-Marie de Cracovie.

Visiter la basilique Sainte-Marie

Billet d’entrée et aspects pratiques

Tout d’abord débutons par les aspects pratiques de la visite de la basilique Sainte-Marie de Cracovie. La première chose à savoir est que le nombre de billets vendus par jour est limité. Rassurez-vous, cela ne sera pas un problème en dehors des périodes estivales, qui sont bien évidemment les plus touristiques. D’ailleurs, vous pouvez jeter un oeil à notre article Quand partir à Cracovie ? Il vous aidera à choisir la meilleure saison pour visiter cette belle ville !

Même s’il est possible d’acheter les billets sur place, il est préférable d’acheter en ligne et en avance vos entrées. L’entrée pour la basilique coûte seulement 15 PLN soit environ 3,50€. Attention, si vous achetez vos billets d’entrées en ligne, il sera nécessaire d’imprimer votre bon afin de pouvoir le présenter au guichet !

Réservez en avance vos entrées pour la Basilique Saint-Marie de Cracovie et évitez les files d'attente à l'entrée

Pour ceux qui souhaiteraient acheter leurs billets directement sur place, la billetterie est située à l’extérieur de la basilique, “Plac Mariacki” (derrière le Hard Rock Cafe).
La billetterie de la basilique ouvre à 11h30 (tout comme la basilique).

Un autre billet est également disponible, celui-ci vous emmènera au sommet de la tour la plus haute de la basilique. Ce billet est vendu séparément, il est à acheter sur place (au même endroit que les billets pour la basilique) et, lui aussi, il est limité en nombre. Nous reparlerons plus en détails de cette visite dans la partie consacrée à l’ascension de la tour.

Que voir dans la basilique Sainte-Marie de Cracovie ?

Une fois vos billets d’entrée acheté, il est temps d’entrer admirer l’intérieur de l’édifice. L’accès à l’intérieur de la basilique se fait sur le côté droit de cette dernière, en face de la billetterie. La porte située à l’avant de la basilique est réservée aux personnes souhaitant assister aux offices.
La basilique de Cracovie comporte plusieurs éléments notables à ne pas louper.

Cracovie Basilique Intérieur

La première chose qui vous marquera lors de la visite de la basilique est sans aucun doute sa décoration. Loin de ce que l’on peut souvent admirer à l’intérieur d’une église ou d’une cathédrale de cette époque, la décoration, notamment celle des voutes de la basilique, vous surprendra à coup sûr.

Le retable de Veit Stoss

Outre la décoration des murs et du plafond qui vaut, à elle seule, le coup d’oeil, la pièce maîtresse de la basilique est sans aucun doute le célèbre retable de Veit Stoss.

Ce retable est considéré comme l’un des plus beaux du Moyen-Âge. Son créateur, Veit Stoss, d’origine allemande, a mis près de 12 ans à sa conception.
Constitué de différentes parties, le retable s’ouvre et se referme pour laisser apparaître d’un côté, la généalogie de la Vierge Marie (en position ouverte), de l’autre, 12 tableaux représentant des scènes de vie de Marie et du Christ (en position fermée). C’est au total plus de 200 personnages que Veit Stoss sculpta pour cette oeuvre.
Les dimensions de ce retable sont impressionnantes : près de 11 mètres de largeur en position ouverte pour près de 13 mètres de hauteur.

Cracovie Basilique Retable

Le retable de Veit Stoss possède une étonnante histoire. En effet, avant la seconde guerre mondiale le peuple polonais démonta entièrement le retable afin de le cacher aux allemands. Rappelons que Veit Stoss était allemand et originaire d’une ville située non loin de Nuremberg. C’est en partie cette origine allemande du sculpteur qui poussa les polonais à cacher ce retable. Ils cachèrent alors, à travers tout le pays, les pièces du retable. Cette manoeuvre ne fût cependant pas suffisante pour empêcher les allemands de mettre la main sur celles-ci. Durant la guerre, le retable fût alors exposé au château de Nuremberg. Rapatrié en 1946 à Cracovie, il fût restauré une première fois en 1957 puis une seconde fois tout récemment en 2017.

Monter au sommet de la tour

Nous en avons parlé un peu plus haut, l’une des tours de la basilique est accessible au public. L’entrée vous en coûtera 15 PLN (soit environ 3,50€). Les billets sont en vente au même endroit que les billets pour la cathédrale, dans un bâtiment situé à droite de la basilique. Attention, il faudra vous y prendre en avance, la billetterie pour la tour ouvre à 10h et le nombre de personne dans la tour est limité. Il faudra donc réserver en achetant vos billets pour une heure précise et vous présenter au pied de la tour (côté gauche de la basilique cette fois-ci) à l’heure indiquée sur vos billets.
A partir de l’heure d’entrée, vous aurez 30 minutes pour gravir les 240 marches qui vous mèneront à son sommet, contempler la vue puis redescendre. Pas d’inquiétude, cette durée sera suffisamment longue pour pouvoir profiter tranquillement de la vue qu’offre le sommet de la tour.

Selon l’heure où vous visiterez la tour de la basilique, il se peut que vous tombiez nez à nez avec le trompettiste de la tour. En effet, chaque heure et à heure fixe, le trompettiste de la tour vient sonner le clairon. Celui-ci se place successivement aux 4 fenêtres, 4 directions différentes, afin de se faire entendre de toute la ville. L’une des radios nationales de Pologne diffuse même ce “signal de Cracovie” chaque jour à 12h.

Durant votre visite de Cracovie, vous ne pourrez louper ce fameux clairon et serez certainement frappés par la fin du morceau joué par le trompettiste qui se termine brusquement.
Plusieurs légendes que je vous compte ci-dessous, pourraient expliquer les raisons de cet arrêt soudain.

Légendes entourant la basilique Sainte-Marie

Deux légendes entourent les deux principales énigmes de la basilique que sont : des tours de taille différente et un trompettiste qui ne finit pas son morceau.

La première légende nous raconte que la construction de la basilique Sainte-Marie fût confiée à deux frères. Chacun d’eux ayant pour tâche de construire l’une des deux tours de la basilique. Au fil du temps une rivalité entre les deux frères vît le jour. L’un des frères ne supportant pas voir son frère construire plus rapidement une tour plus haute que lui, le poignarda. Rongé par les remords, ce dernier se poignarda à son tour, n’ayant alors pas pu finir la tour.

Le clairon de la Basilique

La seconde légende porte sur le fameux trompettiste que l’on peut entendre, chaque heure du jour, jouer de son instrument aux fenêtres de la plus haute tour de la basilique. Cette tradition remonte au Moyen-Âge. A cette époque, le rôle du trompettiste qui sonne le clairon est de prévenir de la fermeture et de l’ouverture des portes de la ville ainsi que des éventuelles menaces telles que des envahisseurs. Un jour, alors que des ennemis approchent, le trompettiste décide de jouer du clairon afin de prévenir la ville de l’arrivée imminente d’envahisseurs. Alors qu’il jouait de son instrument, une flèche ennemie lui transperça la gorge ce qui interrompu d’un coup la mélodie jouée.
Encore aujourd’hui la mélodie du trompettiste s’arrête, chaque heure, brusquement.

Cracovie Basilique Décoration

Cet article sur un des bâtiments les plus emblématiques de Cracovie touche à sa fin. J’espère que vous aurez pu trouver toutes les informations nécessaires à la préparation de votre futur séjour à Cracovie ! N’hésitez pas à nous faire part de vos remarques, suggestions et retours suite à votre visite de ce site historique et touristique !