TOP
Un site historique incontournable

Visiter le musée de l’usine Schindler et le MOCAK

Cracovie_UsineSchindler_Entete

Visiter le musée de l’usine Schindler et le MOCAK

La visite de l’usine du fameux Oskar Schindler fait partie des incontournables lors de votre séjour à Cracovie ! Si ce nom ne vous est pas familier, je vous conseille de regarder le chef d’oeuvre de Steven Spielberg “La liste de Schindler” avant votre visite. Ce lieu poignant est chargé d’une histoire aussi émouvante que bouleversante. Voici un aperçu de ce qui vous attend durant votre visite de l’usine Schindler à Cracovie et tous les conseils pratiques pour en profiter au mieux.

Le musée de l’usine d’Oskar Schindler

L’usine sur grand écran

L’histoire de cette usine et le parcours d’Oskar Schindler ont été retranscrits au cinéma par le très talentueux Steven Spielberg dans le film “La liste de Schindler”. Nominé à plusieurs reprises aux Oscars, ce chef-d’oeuvre a reçu entre autre l’Oscar du meilleur film ou encore celui du meilleur réalisateur. Le site où se déroule l’histoire est devenu par la suite un lieu touristique à voir absolument si vous êtes de passage à Cracovie.

Cracovie Usine Schindler Entrée

“La liste de Schindler” est l’histoire vraie d’Oskar Schindler, un industriel allemand. Venu à Cracovie au début de l’occupation afin de reprendre une usine dont il a vu le potentiel à développer, il embaucha principalement des juifs pour des raisons financières (cette main d’oeuvre était moins chère en cette sombre période).
Petit à petit, il s’est pris d’amitié pour certains d’entre eux et les aida aussi bien qu’il le pouvait. Le titre de “Juste parmi les Nations” lui fut décerné pour avoir sauvé près de 1 200 juifs d’une déportation certaine vers les camps.

La visite de l’usine Schindler

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, la visite de l’usine Schindler n’est pas consacrée à l’histoire de cette usine. Ce musée retrace plutôt la vie quotidienne des juifs à Cracovie du début de la Seconde Guerre Mondiale à la libération par les soviétiques.

Usine Oskar Schindler

L’utilisation de cette usine comme lieu d’exposition est idéale vu la place qu’elle a occupée durant la guerre.
Le musée vous entraîne à travers la triste histoire de ce peuple persécuté durant les années de guerre. De nombreux objets en témoignent à travers différentes pièces où chaque ambiance est différente. Ce musée immersif est très réussi et explique parfaitement bien la vie quotidienne des juifs : du grand-père se promenant dans un parc avec ses petits-enfants à la veille du début de la guerre, jusqu’au chariot que les femmes devaient remplir de pierres et transporter ensuite.

Cracovie Usine Schindler Charriot

Vous vous rendrez compte que l’histoire d’Oskar Schindler est étroitement liée à la vie des juifs à qui il offrait un travail. Plusieurs parallèles pourront être faits entre le film et votre visite du musée Schindler. Vous passerez bien entendu par le bureau du célèbre industriel, resté à l’identique de l’époque.

Cracovie Usine Schindler Bureau

Conseils pratiques pour visiter l’usine Schindler

Avant de revenir plus en détails sur la vie des juifs à Cracovie pendant la guerre, laissez-moi vous donner tous les éléments pratiques pour préparer votre visite de l’usine Schindler : accès, prix, horaires, visites guidées, …

Comment accéder à l’Usine Schindler ?

L’accès est assez simple : l’usine n’est pas dans le coeur historique de la ville mais elle est facilement accessible. Si vous voulez marcher et si le temps le permet, il vous est tout à fait possible de vous rendre à votre visite de l’Usine d’Oskar Schindler à pieds. Comptez environ une demie heure de marche depuis le centre-ville où se situent la Basilique Sainte-Marie ou encore le Château du Wawel.
Sinon, plusieurs trams reliant le centre passent à proximité de l’usine. Il s’agit des lignes numéros 9, 20 et 50 où il faudra descendre à l’arrêt “Zabłocie” ; et 3, 17, 19 et 24 pour l’arrêt “Plac Bohaterów Getta”.
Des voiturettes électriques proposant des tours touristiques de la ville s’arrêtent également devant l’usine d’Oskar Schindler.
Pour ceux qui ont une voiture, c’est également accessible de cette façon, avec la bonne nouvelle que le musée se situe en dehors du centre ville, le stationnement à proximité est donc gratuit.

Quels sont les horaires d’ouverture ?

Du mois d’avril au mois d’octobre, le musée est ouvert le lundi de 10 heures à 16 heures. Les autres jours de la semaine, à savoir du mardi au dimanche, les amplitudes horaires augmentent : ouverture de 10 heures à 20 heures.
Du mois de novembre à mars, le musée sera ouvert de 10 heures à 14 heures le lundi. Et de 10 heures à 18 heures le reste de la semaine.
Attention ! Tous les premiers lundis du mois, le musée est fermé.

Peut-on faire une visite guidée de l’usine Schindler ?

Bien entendu ! D’ailleurs, je vous conseille d’opter pour une visite guidée de l’usine Schindler. Cela permet de mieux comprendre la vie des juifs à cette époque. Les visites guidées sont disponibles en français, à raison d’une part jour à 14h30 les jeudis et dimanches. Pensez donc bien à réserver à l’avance votre visite surtout si vous prévoyez un séjour en période estivale.
Pour réserver, c’est simple. Cliquez sur ce lien ci-dessous vet sélectionnez la langue et le jour que vous souhaitez. Cracovie : visite guidée du musée de l’usine Schindler.
Le prix est d’un peu de moins de 30€ par personne.

Réservez votre visite guidée en français de l'usine d'Oskar Schindler à Cracovie

Combien coûte une entrée ?

J’ai une bonne nouvelle ! Le musée est gratuit le lundi. Il est très fréquent que les musées aient un jour où l’entrée est gratuite, souvent c’est le lundi, mais il se peut que ce soit un autre jour de la semaine. Renseignez-vous en amont afin d’organiser vos visites selon les jours de gratuité des sites vous intéressant.
D’un point de vue général, les entrées de musées sont très accessibles : il faudra compter 5,50€ pour une entrée adulte et 4€ pour les tarifs réduits.
Vous avez également la possibilité d’opter pour un billet vous donnant accès à 3 lieux dont le musée d’Oskar Schindler et deux autres musées en lien avec cette visite à savoir la pharmacie de l’Aigle (elle a eu un rôle très important au sein du ghetto juif) ainsi que l’ancienne synagogue du quartier juif. La réservation en ligne est très simple en suivant ce lien : Cracovie : billet pour l’usine d’Oskar Schindler et 2 musées.
Je vous conseille fortement de réserver en amont (quelques jours voire quelques semaines en période estivale) votre entrée car les places sont limitées et très demandées !

Le musée MOCAK

Dans l’enceinte de l’ancienne usine, le bâtiment ayant servi comme hall de production à l’époque, a aujourd’hui été reconverti en musée d’art contemporain, le MOCAK.

Cracovie Usine Schindler Musée

Composé de différents bâtiments, vous pourrez profiter de plusieurs expositions simultanément, sur des thèmes aussi divers et variés que “La nature dans l’art”, “Le mouvement, une matière d’art” ou encore “Dix juifs qui ont rendu la Pologne célèbre”. Des expositions temporaires et permanentes vous attendent tout au long de l’année pour égayer votre âme artistique !

Informations pratiques pour visiter le MOCAK

Le MOCAK est ouvert tout au long de l’année du mardi au dimanche de 11 heures à 19 heures.
Le tarif pour accéder aux différentes expositions est d’environ 3€ pour une entrée normale ; un peu plus de 1€ pour les tarifs réduits : jeunes, étudiants, retraités, …
Vous pouvez réserver votre entrée directement sur internet (billet électronique accepté) : MOCAK: musée d’art contemporain de Cracovie.
Tous les jeudis, l’accès est gratuit pour les collections permanentes !
Si vous souhaitez profiter d’un guide durant votre visite du musée, cela est tout à fait possible. Il faudra prévoir un supplément d’environ 25€ et surtout, une réservation au moins une semaine avant. Toutes les informations relatives à la visite guidée se trouve sur le site du musée MOCAK directement.

Visite du musée Schindler : la vie des juifs

Comme évoqué précédemment, le musée est dédié à la vie des juifs à Cracovie durant la Seconde Guerre Mondiale et non à la vie d’Oskar Schindler.
Sans vous dévoiler quelque secret que ce soit, voici un aperçu de la visite du musée d’Oskar Schindler à Cracovie.

La vie des juifs à Cracovie avant la guerre

Avant que la Seconde Guerre Mondiale ne vienne bouleverser le quotidien des habitants de Cracovie, il faut savoir que les juifs étaient relativement nombreux : près de 68 000 juifs habitaient à Cracovie avant le début de la guerre.
Ils avaient une vie normale, comme tous les polonais vivant dans la ville. Des choses aussi banales que se promener dans un parc ne retiennent pas notre attention plus que ça… Jusqu’au moment où on découvre que ces moments simples de la vie ne seront plus possibles pour les juifs une fois la ville de Cracovie envahie par les ennemis.
Ces évènements vous sont présentés au début de la visite du musée Schindler : on peut y voir différentes illustrations de la vie quotidienne des juifs comme les ballades évoquées précédemment, ou le retour des vacances d’été à la gare, …
Mais la guerre était attendue par le gouvernement…

Cracovie Usine Schindler Journal

Le début de la guerre à Cracovie

C’est au début du mois de septembre que la ville de Cracovie est envahie par les allemands.
Petit à petit, des interdictions destinées aux polonais, mais surtout aux juifs, étaient publiées et affichées un peu partout dans la ville. Le musée expose différentes affiches et autres documents témoignant de ces interdictions et obligations. Interdiction d’utiliser les moyens de transport, porter l’étoile de David, accès aux parcs interdits, … Voilà quelques exemples d’exigences auxquelles les juifs devaient se soumettre.

Au fur et à mesure, les règles deviennent de plus en plus strictes : obligation de réaliser des travaux publics, obligation de subir des scènes d’humiliation quotidiennes, mise en place de tickets de rationnement, …

Les déportations et le ghetto

La haine envers les polonais, et surtout les juifs, s’accentua fortement. L’élite intellectuelle de cette population était une menace pour l’occupation. Un piège leur fut tendu afin de rassembler l’ensemble des professeurs de Cracovie à une “réunion”. Malheureusement, ils furent tous arrêtés. Au bout d’une année, certains (non juifs bien entendu) furent libérés.
La première déportation eut lieu en 1940. Au total, 32 000 juifs ont été chassés de la ville de cette façon.
De nombreuses executions publiques étaient pratiquées, cela permettait d’instaurer un climat de peur auprès de la population.
Puis les juifs ont du déménager pour prendre place dans le ghetto de Cracovie. Lors de votre visite de l’usine d’Oskar Schindler, vous pourrez observer que le musée a reconstitué toutes ces ambiances au fil de la visite. La salle présentant le ghetto de Cracovie est poignante et donne une certaine idée de l’atmosphère qui pouvait y régner.
Les conditions de vie étaient très difficiles. Plusieurs familles devaient partager un même logement. Bien souvent, elles ne parlaient pas la même langue, ce qui compliquait encore plus la cohabitation.

Cracovie Usine Schindler Chambre

Mais les juifs étaient toujours trop nombreux dans Cracovie. C’est à ce moment que de nouvelles déportations ont été organisées : comme évoqué dans le film “La liste de Schindler”, les allemands déportaient les juifs en fonction de leur permis de travail afin de ne garder que les “éléments utiles à la société”. Plus de 12 000 juifs ont été déportés de cette manière.

Cracovie Usine Schindler Grille

Entre 1942 et 1943, le ghetto de Cracovie a été liquidé : création d’un bloc A et d’un bloc B pour identifier les personnes “utiles” et celles “non utiles”. Une partie fut emmenée en camp de travail, une autre vers Auschwitz et certaines personnes, trop faibles, étaient même exécutées sur place.

La libération de Cracovie

Les allemands avaient conscience que la fin de la guerre approchait. De nombreux civils et membres de l’armée ont été évacués en amont. Il ne restait que très peu de soldats pour défendre la ville. Au moment de la libération de la ville, l’armée étant peu présente, les bombardements n’étaient donc pas nécessaires, ce qui a permis de préservation une grande partie des bâtiments de Cracovie de l’époque.

Conclusion sur la visite du musée d’Oskar Schindler

Après avoir visité ce musée, nous ne pouvons qu’être effrayés par les horreurs dont peuvent être capables certains humains.
Cracovie et la Pologne en général, ont été très marquées par ce passé douloureux. De nombreux sites touristiques permettent de prendre un peu plus conscience des drames commis pendant la Seconde Guerre Mondiale. Je pense en particulier à notre visite du camp d’Auschwitz. Très riche d’enseignements pour l’avenir !

Cracovie Usine Schindler Noms